header 07

Energie-bois: à propos

Cheminées et circuits des gaz de combustion

Cheminées et conduits de gaz de combustion

La cheminée ou le conduit des gaz de combustion, selon la dénomination officielle qui prévaut depuis le début de l'année 2005, est l'un des principaux éléments de tout chauffage à bois. Avec cette installation l'air amené à la combustion est restitué à l'atmosphère. La cheminée est également importante parce qu'elle constitue pour ainsi dire la carte de visite de l'installation et qu'elle est souvent le seul élément extérieur indiquant la présence d'un chauffage. Toutefois, la cheminée d'un chauffage à bois moderne s'intègre parfaitement dans son environnement. De plus, les installations de chauffage au bois actuelles répondent sans problème aux normes les plus sévères en matière de protection de l'air. Le temps des panaches de fumée, avec les nuisances olfactives qui en découlent, est définitivement révolu !

Vous trouvez des informations ultérieures sous www.ascfe.ch

Ramonage

Le ramoneur comme porte bonheur ? Au moyen âge, de grands feux dévastateurs sont apparus dans les villes. Grâce au ramoneur et à son travail, beaucoup d’incendies ont pu être évités et ainsi plusieurs familles ont été gardées du malheur et de la pauvreté. Aujourd’hui encore le ramoneur nous protège des incendies et nous aide à respecter la protection de l’environnement en abaissant les émissions et utiliser l’énergie de façon optimale.

Les tâches du ramoneur

Lors du nettoyage régulier de la chaudière, le ramoneur participe au rendement optimal du chauffage ce qui permet par conséquent d’économiser sur le combustible (diminution des frais). Une couche de suie de 1,5 mm d’épaisseur produit un supplément de consommation de combustible d’environ 6%. En outre, les dépôts agressifs comme les résidus de souffre sont neutralisés sur les surfaces de chauffage avec un nettoyage alcalin. Cela prolonge la durée de vie de la chaudière et pérennise vos investissements. Votre ramoneur vous conseil  volontiers pour toutes questions et problèmes liés aux installations de chauffage dans le secteur de la protection contre l'incendie, des économies d'énergie et du comportement de l'utilisateur.

Droits légaux

Cycle de nettoyage

La police cantonale du feu prescrit juridiquement le cycle de nettoyage, cela conformément à la prescription intitulée : "Nettoyage des installations de chauffage"  datée du 15 février 2003. Indépendamment à cette prescription, chaque chaudière  doit être examinée individuellement en fonction de sa combustion et de la fréquence d'utilisation, d'autant plus que des installations nouvelles sont souvent de dimensions plutôt  petites. Le soufre et des résidus de combustion s'accumulent proportionnellement à la surface de la chaudière, par des jours d'hiver froids cela peut conduire à des dérangements désagréables et à une consommation de combustible en forte hausse. 

Devoirs du propriétaire 

  • Chaque propriétaire et/ou l’utilisateur de l'installation est responsable de l’entretient régulier des installations de chauffage (principe de la propre responsabilité).

Droits et devoirs du ramoneur

  • Les ramoneurs sont responsables du nettoyage règlementaire et approprié des installations de chauffage.
  • Les nettoyages doivent être enregistrés avec la date et la signature dans le cahier de contrôle du bâtiment par le ramoneur.
  • Des installations de chauffage défectueuses ou présentant un danger d’incendie doivent être notifiées au propriétaire et/ou utilisateur d'installation par le ramoneur et être inscrites dans le cahier de contrôle du bâtiment.
  • Lors de grands dangers ou si les défauts ne sont pas corrigés malgré une demande répétée, les points défectueux seront transmis par le ramoneur à la police du feu de la commune respective.
  • Le propriétaire et/ou l’utilisateur de l'installation qui s'oppose au nettoyage selon les normes en vigueurs des installations de chauffage, sera dénoncé par le ramoneur à la police de feu de la commune respective.

Vous trouvez des informations ultérieures sous www.ramoneur.ch

Vers le haut